Conquest of Elysium 4 - REC/AAR - L'arbre au milieu de la forêt

Started by Tchey, 170223-15

previous topic - next topic
Go Down

Tchey

170223-15 Last Edit: 170223-17 by Tchey
REC = Retour Écrit de Campagne
AAR = After Action Report

Conquest of Elysium 4 + FnF's Warhammer 40k Mod v1.308

http://steamcommunity.com/app/403950/discussions/1/405690850609151690/



Préambule

CoE4 est développé par Illwinter Game Design, auteur de la série des Dominions.
http://www.illwinter.com/

Je suis peu expérimenté. Pour Dom4 comme pour CoE4 je n'ai jamais approfondie mon apprentissage malgré les nombreuses parties commencées (et souvent pas terminées). Le mod utilisé semble à l'arrêt depuis presque un an, et je ne connais rien ou presque à Warhammer, à part quelques incursions dans le jeu vidéo.

Ceci suffira comme préambule, pour estimer mon niveau d'expertise dans la partie qui va suivre.

Carte de taille moyenne, période Monarchie, moi comme Astra Militarum, et trois ordinateurs en difficulté Baron.



L'arbre au milieu de la forêt

Le Seigneur Commissaire Astra Le Petit Héras est envoyé dans un coin paumé au nord d'un continent méconnu. La feuille de mission dit en substance : tuez-les tous. Tous ? Les traîtres Ultramarines, les monstrueux Tyranids et les lugubres Necrons.



Les stratèges ont eu la bonne idée de construire d'abord un Bastion avec un bunker pratiquement imprenable, surnommé Horatia, ainsi qu'une Usine, et une Statue parce qu'il restait du marbre non utilisé.

Le soucis est qu'ils n'ont pas jugé bon de considérer la présence d'un arbre fluorescent au milieu de la forêt brumeuse tout à côté du Bastion. Ça fera du combustible pour l'usine, qu'ils ont dit.

Présentation des troupes initiales

Horatia le bunker de commandement :



Astra Le Petit Héras :

-


Raphael l'Enginseer, les Servitors et les Cadians Conscripts :

- -


Un commencement paisible

Au départ, le coin est plutôt calme, et seuls quelques brigands s'aventurent à proximité. Ils sont facilement annihilés, et permettent d'amuser les troupes.





Pourtant, les espions rapportent un événement singulier. Les Ultramarines ont été éradiqué de la planète, en à peine plus d'une saison. Ce devrait être une bonne nouvelle, mais cette annonce prématurée fait craindre le pire. Les forces adverses doivent être bien plus puissantes qu'escomptées.



Cependant, le vrai problème pour l'heure, c'est cet arbre fluorescent. Un gardien ancestrale reste immobile dans la forêt, et sa puissance surpasse celles des troupes d'Astra. Cette créature ne poserait pas problème si elle était passive, et elle ne l'est pas. Elle semble capable de créer un flot continue d'agacements, sous la forme de menaces mineures, spores explosifs, troupeaux de bêtes, et parfois quelques bandits, qui viennent piller les rares ressources disponibles. Sans danger réel, leur simple présence est épuisante.

Il faut donc en même temps, et protéger les acquis, et réquisitionner plus de forces pour s'étendre sur le territoire. Or, des ressources sont nécessaires, ressources qui se trouvent à bonne distance du Bastion.

Diviser des troupes déjà peu nombreuses n'est que rarement une bonne idée. Quoiqu'il en soit, Astra Le Petit Héras par vers le sud-est en quête de gloire et de butin, et se fait accompagner par une nouvelle recrue, Mumiah l'astropath.





La force morale

Le premier vrai combat arrive rapidement lors de la prise d'un fortin à l'est de la forêt. La tourelle ravage les rangs des assaillants. C'est à peine une victoire. L'ensemble des troupes meure au combat, en dehors du Seigneur Commissaire et  de Mumiah. Avec leurs pouvoirs de conversion, ils ré-équilibrent le combat, et terminent finalement avec une escouade renouvelée issue des troupes survivantes ennemies. Astra en tire profit sous forme d'expérience, de butin, et d'un meilleur positionnement géographique. L'ouverture vers les régions non neigeuses fera gagner un temps précieux.



- - - -


L'été arrive, et la fonte des neiges permet une progression plus rapide, toujours vers le sud-est, car il faut bien aller quelque part. Les températures étant plus douces, la neige ne bloque plus les troupes en période hivernale. D'escarmouche en combat, d'embuscade en siège, Astra et sa compagnie avance, mais lutte terriblement pour maintenir les positions. L'arbre sacré de la forêt est une plaie béante dans les plans d'expansion, et les créatures qu'il envoie continuellement empêche toute progression réelle.




Tchey

#1
170223-16 Last Edit: 170223-17 by Tchey
La purge par le feu

Poussée par la nécessité d'obtenir plus de ressources, la troupe assiège une petite ville. Trop tard pour remarquer la présence d'un puissant Pyromancian sur le mur d'enceinte. Les premiers échanges sont en faveur de l'Astra, qui converti une partie importante de la résistance. Pourtant, quand le maître du feu termine ses premières incantations, la roue tourne. Définitivement. Tout l'espoir que représentait cette action part littéralement en fumée lorsque les cendres du Seigneur Commissaire Astra s'éparpillent aux vents.

- - -


L'avenir de l'Astra Militarum repose maintenant entièrement sur sa capacité à déboiser autour du Bastion. Une escouade recrutée dans l'urgence commence à incendier la région dans l'espoir de faire fuir ses habitants. En vain.



Reste la seule option, évitée jusqu'à présent : l'affront directe. Tout ce qui a de la valeur sert à réquisitionner des hommes capables de se battre, faute de femmes.



Petits cachottiers

Une surprise de taille attend les hommes de l'Astra Militarum. Certaines créatures ne révèlent leur présence qu'au tout dernier moment. Malgré leur taille impressionnante, elles ont su se terrer dans les sous-bois, attendant leur proie.

Grace aux grenades et lanceurs de feu, la probabilité d'une victoire n'est pas nulle, et semble presque une possibilité au début de l'engagement.

Pourtant très rapidement, la supériorité de l'adversaire ne fait plus aucun doute. Brûlés, empoisonnés, blessés, estropiés, ces monstres restent de mortels combattants, et c'est dans l'agonie que se termine l'expédition.

- -


Que reste-il ? Horatia pourrait tenir encore longtemps, mais le manque de ressources indique qu'aucun renfort ne viendra avant très longtemps. A bout de souffle, l'Astra Militarum se replie, vaincu par l'arbre au milieu de la forêt.



L'angoisse de la page blanche


Go Up