Kenshi. Du sabre et du sable.

[img]http://www.lofigames.com/randomtitle/5.jpg[/img]

Développé par Lofi Games, une équipe de un, Kenshi se présente comme un jeu de rôle stratégique en escouade dans un monde ouvert (An open ended, squad-based Strategy RPG). Kenshi est actuellement jouable sous sa forme « Alpha » pour environ 16 euros, sur Steam, Desura et sur le site officiel.

[url]http://www.lofigames.com/[/url]

Soit, mais encore ?

Open ended : la carte unique est grande d’environ 400 km² et se parcours librement dès les premiers instants de jeu, sans temps de chargement. Il n’existe pas de scénario, pas de quête pour le joueur, pas d’objectif à part celui que l’on se donne.

Squad-based : le mode de jeu par défaut fait commencer avec un personnage non spécialisé, qui va devoir survivre et recruter jusqu’à 19 autres personnages, (pour un total de 20 donc).

Strategy : le joueur contrôle les personnages comme dans un jeu de stratégie, façon Starcraft, SupCom, Alerte Rouge… Séléction de un ou plusieurs sujets, clique sur la carte pour les déplacer. La différence ici est que chaque personnage est géré comme dans un jeu de rôle, avec inventaires et attributs uniques.

RPG : il est possible de ne jouer qu’avec un, deux, cinq, dix… personnages, selon les envies du joueur. Chaque personnage évolue en fonction de ses actions ; taper au katana augmente la compétence et les attributs associés. Porter trop lourd ralenti, donne des malus de combats, mais augmente la force, etc.

L’objectif du jeu est de construire une petite ville, la faire évoluer et la protéger contre les attaques de bandits errants à travers le désert. Il est possible également de ne pas faire cela et se contenter d’être un vagabond en quête de, heu… sable.

Concrètement, ça donne quoi ?

Tout commence par la création du personnage. Ces options seront disponibles également lorsqu’une recrue rejoindra le groupe. Impossible de changer le sexe de la recrue, mais tout le reste est modifiable, ne rejetez donc personne pour son apparence… Il est possible d’avoir du jeune, vieux, petit, gros, fort, moche…

[img]http://vagabondance.net/!/caps/kenshi/kenshi_01.jpg[/img]

Premiers instants, après quelques panneaux d’aide (déplacer la caméra, utiliser l’inventaire…), me voici en terre inconnue. L’univers de Kenshi est indéfini, et se situe quelque part probablement sur une autre planète, avec une technologie à la fois rustique et avancée, où les armes à distance sont inconnues : tout se fait à l’arme blanche. Nous sommes sur une sorte de Tatoine japonisant tendance ouest-européen en mode western. Plus ou moins…

[img]http://vagabondance.net/!/caps/kenshi/kenshi_02.jpg[/img]

Le décor est agréable, l’ambiance sonore très discrète, la musique étrange et attirante… Les bâtiments sont tous visitables. Certains sont des habitations, d’autres des commerces ou des postes de garde.

[img]http://vagabondance.net/!/caps/kenshi/kenshi_03.jpg[/img]

Au départ, je ne sais rien faire et me risquer au combat n’est pas envisageable. Je sors, repère une bande de pillards, puis me fais courser pour les attirer vers les gardes de la ville, qui s’en chargent.

[img]http://vagabondance.net/!/caps/kenshi/kenshi_04.jpg[/img]

Il ne me reste qu’à taper un peu dans les blessés pour m’entrainer, puis à ramasser les équipements. Les vaincus ne meurent pas, ils tombent inconscients. Il est possible de les soigner, les portes, les piller. S’ils survivent aux blessures, ils se relèvent auprès un certain temps, et attaquent à nouveau, ou fuient, selon l’équilibre des forces. Je prends ce que je peux, et me retrouve bien encombrer. Je ne peux plus courir, seulement marcher lentement, et je me traine vers le seul endroit qui me vient à l’esprit.

[img]http://vagabondance.net/!/caps/kenshi/kenshi_05.jpg[/img]

Trop lourd, je revends pratiquement tout ce que j’ai trouvé. Les vendeurs sont séparés par catégories (chapeaux, armures, armes…), mais achètent tout. Et tout est cher !

[img]http://vagabondance.net/!/caps/kenshi/kenshi_06.jpg[/img]

Je remarque aussi la présence de plans (blueprints), qui permettront plus tard d’avancer les recherches lorsque j’aurai commencé la construction de ma ville.

[img]http://vagabondance.net/!/caps/kenshi/kenshi_07.jpg[/img]

Fort de mon premier combat de lâche, je m’entraine un peu sur une poupée qui ne risque pas de me blesser. C’est lent ! Ma compétence de mêlée augmente péniblement de quelques points.

[img]http://vagabondance.net/!/caps/kenshi/kenshi_08.jpg[/img]

Lassé, je sors. L’exploration m’appelle. J’ai le sentiment d’être un simple point dans une immensité… Hm… c’est exactement ça, en fait.

[img]http://vagabondance.net/!/caps/kenshi/kenshi_09.jpg[/img]

Par inattention, je suis attaqué, et évidemment, m’effondre. Ce qui est valable pour les PNJ est valable pour le joueur : inconscient, mais pas mort. L’expérience gagnée ainsi est supérieure à celle gagnée lors d’un combat victorieux. Ma défense et ma résistance progresse bien.

[img]http://vagabondance.net/!/caps/kenshi/kenshi_10.jpg[/img]

Avec mes économies de vautour, je me paie de la compagnie (permanente), et Soja est ma première partenaire. Elle est aussi incompétente que Vagok, mais une recrue valable coute plus cher (2500, contre 700 pour un novice).

[img]http://vagabondance.net/!/caps/kenshi/kenshi_11.jpg[/img]

A deux tout va mieux !? Non. Bon tant pis. Le système de blessure est intéressant. Un personnage peut tomber inconscient si ses blessures sont trop importante, ce qui stoppe le combat. Selon la gravité, un saignement peut continuer, et mener à un état critique. Sans soin, c’est la mort. Des blessures rouges se soignent avec des soins et des kits de soins, les noires se remettent toutes seules avec du temps. Un personnage blessé aux jambes va boiter le temps de se soigner. Au bras droit il ne peut plus combattre. Ils se tiennent les blessures aussi, c’est sympa (bras en écharpe, main sur le ventre, à la tête…).

[img]http://vagabondance.net/!/caps/kenshi/kenshi_12.jpg[/img]

Le temps passe, ma petite troupe s’agrandit, et l’idée de commencer une ville devient plus présente. Afin de ne pas être trop éloigné d’un second point d’intérêt, la ville doit être proche d’un autre patelin, avec une décor sympathique et de l’espace pour s’étendre.

[img]http://vagabondance.net/!/caps/kenshi/kenshi_13.jpg[/img]

Plusieurs jours passent avant que je ne trouve un coin qui m’inspire.

[img]http://vagabondance.net/!/caps/kenshi/kenshi_14.jpg[/img]

Une mine, une cabane, une station de recherche, un générateur, de nouveaux membres… C’est un début !

[img]http://vagabondance.net/!/caps/kenshi/kenshi_15.jpg[/img]

Kenshi pourrait être un bon jeu. En l’état il sent le vide, façon désert d’Anarchy Online (j’aime, mais certains s’y endorment pour toujours), l’interface est très perfectible, l’action assez répétitive (attirer des pillards, ramasser, vendre, acheter de quoi commencer une ville, fuir, traverser le désert, tomber sur une proie isolée, traverser le désert, fuir). Il y a énormément de temps « mort » où l’on béni le bouton « avance rapide » et où l’on maudit qu’il ne soit pas plus rapide. C’est stable dans la version jouée (la dernière « expérimentale »), pas de plantage ni de truc bizarre en une dizaine d’heures de jeu. Le jeu est développé depuis presque 8 ans maintenant, devait sortir fin 2011, puis retardé, puis toujours pas terminé fin 2014.

Après quelques heures, j’avais un autre jeu en tête, et je ne m’y attendais vraiment pas. Dans un genre finalement similaire, je lui préfère nettement Planet Explorers. Il s’agit là aussi de construire sa colonie finalement ! On y commence tout seul, on recrute quelques PNJ (que l’on ne contrôle pas ou très peu), puis un moment, toute l’attention est portée vers la construction d’une colonie et son développement, à l’aide d’une quinzaine de PNJ.

Planet Explorers : [url]http://forums.jeuxonline.info/showthread.php?t=1250990[/url]

La différence principale est que Kenshi propose de contrôler individuellement et de manière égale chaque membre de la colonie. J’ai envie de donner sa chance au jeu, les mises à jour à venir sont prometteuses (nouvelle carte avec des biomes différents, faune originale, etc), reste à voir l’intérêt et l’affinement du gameplay au fil du temps.

[img]http://www.lofigames.com/images/stories/all%20beasts.png[/img]

Le campement prend vaguement forme, mais subit de nombreux raids de pillards, et les six colons ne tiennent pas la charge. Ils manque de moyens et de formation guerrière. Yelb par exemple. Il est très fort, il est très grand, mais il ne sait pas se battre. C’est un mineur exceptionnel qui fait plus que sa part, mais dès qu’il s’agit de défendre ses compagnons, il ne sait pas tenir son arme.

[img]http://vagabondance.net/!/caps/kenshi/kenshi_16.jpg[/img]

Yelb est donc envoyé en mission de recrutement. Il doit traverser le désert pour visiter plusieurs villages et voir si personne ne traine dans les tavernes. Dans le premier village, il trouve Finn et Ali, deux bons à rien qui acceptent de rejoindre la nouvelle colonie. En chemin vers un second village, ils sont tous les trois assaillit. Finn et Ali tombent, tandis que Yelb s’échappe un instant avant de s’effondrer plus tard.

[img]http://vagabondance.net/!/caps/kenshi/kenshi_17.jpg[/img]

Blessés mais encore vivants, Ali et Finn partent en direction du campement selon les indications de Yelb. Ce dernier poursuit sa quête et recrute quatre autres volontaires dans deux autres villages. En chemin, Finn est gravement blessé à la jambe. Ali part devant sans attendre Finn, qui se retrouve seul et boiteux en milieu très hostile. De leux côté, Yelb, Mau, Duvin, Karl et Reine font un long périple afin de retrouver la route de la colonie tout en évitant les patrouilles de pillards.

[img]http://vagabondance.net/!/caps/kenshi/kenshi_18.jpg[/img]

Même en étant prudent, les pillards attaquent le groupe de Yelb, qui doit fuir plus d’une fois. De temps en temps, les pillards gagnent la course…

[img]http://vagabondance.net/!/caps/kenshi/kenshi_19.jpg[/img]

Le puissant Yelb, aguerrit lors de cette mission de recrutement, reste parfois le dernier homme debout. Ceux qu ne sont pas en état de se déplacer terminent le voyage sur les épaules du colosse.

[img]http://vagabondance.net/!/caps/kenshi/kenshi_20.jpg[/img]

Enfin après plusieurs jours, tout le monde est réuni et la colonie se développe. Il faudra fortifier l’endroit, construire des habitations, poursuivre les recherches et surtout, s’entraine au combat afin d’organiser un raid contre les pillards et mettre un terme à leur attaques…

[img]http://vagabondance.net/!/caps/kenshi/kenshi_21.jpg[/img]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.