Duskers. Drônes en phase terminal

Tout commence bien, lorsque soudain, tout va mal. L’histoire brève d’une mission qui tourne mal.

Sur cette tentative que je présente ici, j’ai baissé les options pour avoir un jeu moins punitif. Notez également que je joue en version 0.328 FUTURE, la version expérimentale qui servait à tester les trucs avant de les passer sur la version « normale ». Le jeu est depuis fin mai 2016 disponible en version 1.0 et je n’ai pas encore pris l’occasion d’y rejouer.

Duskers est donc un jeu tactique où je dois diriger mes drones dans des vaisseaux abandonnés, afin de découvrir le fil de l’histoire, tout en récupérant des matériaux pour réparer et améliorer aussi bien mes drones que mon vaisseau. Tout se passe en ligne de commande, vous pouvez poser votre souris dès le menu.

Le tutoriel est indispensable, le jeu reposant sur des concepts rarement vus jusqu’ici, en tout cas sous cette forme.

Site officiel : http://duskers.misfits-attic.com/

Développé par Misfits Attic, pour Linux, Mac et Windows, vendu environ 20€

http://store.steampowered.com/app/254320
http://www.gog.com/game/duskers
http://www.humblebundle.com/store/duskers

Un manuel est disponible directement en jeu. Si j’ai suivi, la traduction sera possible en éditant certains fichiers, pour le moment c’est en anglais. Ici par exemple, le manuel explique la commande pour déplacer les drones automatiquement.

Je me retrouve devant une carte d’un système (aléatoire) composé de plusieurs débris de vaisseaux en vert et d’une station en jaune. Je suis en bas à droite, et la fenêtre de droite m’informe sur ma cible. Un débris de type « Boy », de classe « Medical », assez âgé et donc pas très fiable (Volatile), à une distance de 0 (je suis dessus, autrement je dois payer en Propulsion la distance à la cible). Je ne l’ai pas encore visité (False), et potentiellement je peux récupérer 23 Scraps, la ressource qui permet de réparer et améliorer les drones.

Tout en haut je peux passer à la vue Galaxy et Universe, mais il n’y a rien à voir pour le moment, car je débute tout juste la partie. Pour passer sur un autre système de la galaxie, je dois dépenser des Jump. Je ne peux visiter qu’une seule fois chaque débris, et une fois que le système est nettoyer, je dois sauter vers un autre point de la galaxie.

Les autres menus en haut permettent d’accéder aux inventaires. Le menu Modification est votre ami pour réparer les drones, fabriquer des trucs si vous avez les plans, améliorer votre matos…

L’équipement s’use à chaque sortie, de manière aléatoire. Je me dis, basé sur mes expériences précédentes, que pour ce tout premier vaisseau je n’ai pas besoin de gadgets avancés, et je dépouille mes drones (qui sont équipés aléatoirement en début de partie) pour ne garder qu’un module chacun.

Ian peut utiliser la commande Gather pour ramasser des objets, en particulier du Scraps.
Tim sait se connecter sur le réseau électrique pour activer des éléments avec la commande Generator.
Marvin fait office de dépanneuse avec la commande Tow, et pourra remorquer un éventuel drone désactivé que l’on trouve parfois en mission, ou simplement récupérer ses potes en cas de casse.

Je laisse dans l’inventaire de mon vaisseau un module de camouflage, et des leurres.

C’est partie ! Petit texte d’ambiance, qui donne des directives et des conseils. Une sorte d’encyclopédie se complétera à mesure de mes découvertes en explorant un peu tout.

Me voilà enfin sur le « vrai écran de jeu ». C’est une vue de dessus, avec mes trois drones dans la salle R1, et un sas a1 qui permet d’accéder au vaisseau que je vais explorer. En haut à droite, un récapitulatif des mes drones. En bas à droite, la console, que l’on peut manipuler de diverses manières (taille, police…). C’est dans cette console que j’entre les commandes pour mes drones.

Première chose à faire, ouvrir le sas. La commande a1 ouvre le sas a1, facile. Je prends possession du drone 1 pour le mener dans la salle r2 manuellement, puis je découvre un générateur et plusieurs portes non alimentées, dont d8 qui est ouverte.

Je demande à Tim de venir en r2 et d’utiliser son générateur pour alimenter ce secteur du vaisseau.

Merci Tim. Ensuite je pilote Ian pour aller visiter la salle r3. Malheur ! Un truc se jette sur Ian, et j’ai à peine le temps de la remonter vers r1. Tant pis pour Tim qui reste au niveau du générateur.

La suite est pitoyable. Je n’arrive pas à fermer la porte, le truc me bouffe Tim, puis je tente de détourner la chose vers une autre salle mais stupide comme je suis j’oublie que Tim n’est plus, et que donc, plus de générateur, et donc plus d’accès aux portes. Ian y passe aussi. Reste Marvin, qui tente de récupérer Ian, mais l’écran se brouille et puis Marvin ne réagit plus non plus…

Fin.

Echec de la première mission.

En mode facile.

J’ai oublié une image en contrôle direct, du coup sur une autre mission rapidement, ça ressemble à ça. C’est très bien foutu, les drones ont des caméras de couleur variable, y’a des artefacts visuels, des jeux d’ombres… C’est « beau ».

2 Replies to “Duskers. Drônes en phase terminal

  1. Le module Stealth est pourtant bien pratique au départ, à utiliser systématiquement vu que tu n’as pas de détecteur de mouvements « motion »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.