Rimworld. Alpha 14 AAR

Un récit de partie de Rimworld, récemment disponible sur Steam en Alpha 14, et depuis 2013 via le site du développeur. Je le suis et j’y joue depuis l’Alpha 1, en 2013.

RimWorld sur Steam Linux, Mac et Windows : http://store.steampowered.com/app/294100/
Le site du développeur : https://ludeon.com/forums/

Détail rapide des mods actifs dans ma partie :

Attention, les Community Core Library doivent impérativement être placé en haut de la liste, juste après Core, pour que Manager et Tab fonctionnent.

Colony Manager, permet de définir directement par exemple un repas à base de rat, sans passer par toute la chaine manuelle : chasse le rat, boucherie le rat, viande le rat, cuit le rat…
Tous les « Tab« , augmentent les informations disponibles dans chaque domaine. Par exemple Work Tab ressemble très fortement à Dwarf Therapist, avec moult options pour gérer le boulot et les priorités.
Glitter Tech, ajoute du matos high tech, sans toucher au domaine médical.
Rimsenal Story Teller, ajoute des Story Tellers, mais j’utilise Randy Random finalement.
Fences, ajoute des clotures simples, avec une variante « bloque le passage » et une variante « visuelle seulement »
More floor, ajoute différents sols, de couleurs, motifs et matériaux variés.
Expanded Prosthtics, augmente les possibilités des greffes et d’implants. Bonjour Franckenstein.
Xeva’s Rimhair, ajoute des coupes de cheveux pour plus de variété
Tilled Soil, ajoute des options pour la culture des champs
ED Moat, ajoute des douves. Une zone molle à construire et qui ralentit les trucs qui sont dedans
Follow Me, option pour qu’un colon en suive un autre
ED Embrasures, ajoute des meurtrières pour tirer depuis un bâtiment vers l’extérieur.
ED Turrets, ajoute des tourelles en respectant le visuel et les effets du jeu de base
Blueprints, ajoute la possibilité de copier un plan de bâtiment pour le coller, pour faire des chambres en série par exemple
Animal Hide, permet de faire des descentes de lit avec des peaux d’animaux (l’humain est un animal, rappel)
Vegetable Garden, nouvelles options et plantes pour le jardin
Modular Tables, des tables et des bancs qui se collent ensemble s’ils sont sur des cases adjacentes. Permet de faire notamment une salle de banquet, des tables en U etc.
Stonecutting Tweak, pour automatiser une partie du boulot des tailleurs de pierre

Départ personnalisé, avec 4 colons au lieu de 3, et un peu plus de ressources pour commencer mais pas trop. Je trouve les début de Rimworld souvent un peu lent, et ça aide à démarrer sans gâcher le plaisir de la progression, selon moi. Je prends encore Randy Random Builder, pour qu’il se passe des choses [I]fun[/I], mais pas trop. La carte sur laquelle je tombe :

 


Domino ? La première pierre.

Rapidement, reconversion des ruines en dortoir, recherche et énergie. La colonie est végétarienne, si j’y arrive, alors pour le moment pas de chasseur, pas de boucher, juste de la collecte de plantes.

ZhuluA, YhuluB, XhuluC, WhuluD, commencent leur existence de survivants.

J’avais un projet de colonie nommée « Domino » en Alpha 7 je crois, que j’ai laissé de côté le temps que le jeu se bonifie avec l’âge. Bien, il me semble que l’âge est bon. Je trace les plans initiaux pour le dôme principal.

Le temps passe, et un pirate décide d’attaquer tout seul. Cette fois, deux colons savent se battre correctement, et le pirate est rapidement mis hors d’état de nuire, puis au vu de son profil intéressant, capturé en vue de le convertir et d’en faire un protecteur pour la colonie.

Pas de chance pour le captif, des conduits électriques défaillent et incendient toute la zone. Malgré les efforts combinés des colons, le feu se propage jusqu’à la prison, et Val s’allume.

Cependant grâce aux bons soins et aux bonnes intentions de la colonie, Val se remet de ses horribles souffrances. Un peu plus tard, YhuluB l’empathe parvient à convaincre Val de rejoindre les survivants en échange de sa liberté. Val devient VhuluE afin de s’intégrer à la colonie.

Domino commence tout juste sa croissance, et voilà qu’un incident perturbe les plans : YhuluB l’empathe déprime soudainement et erre sans but dans la campagne environnante. Les autres colons parviendront-ils à le récupérer avant qu’il ne soit trop tard ? YhuluB l’empathe va-t-il quitter la colonie ? Domino parviendra-t-elle à s’épanouir ?

Nous le saurons au prochain épisode.

 


Domino ? Peste soit-il.

YhuluB délire, et il doit être capturé pour son propre bien (à moins que ce ne soit pour le bien de la colonie seule). Ce faisant, il quitte officiellement la courte liste des habitants de Domino, pour rejoindre celle des prisonniers. Il ne restera pas seul bien longtemps, car c’est au tour de VhuluE de perdre la raison, pour une bonne raison : il est affamé. Oups, il semble que la colonie ait oublié un léger détail : le passage des saisons.

Tout le monde devient cueilleur prioritaire et ramasse tout ce qu’il y a de comestible dans les environs. Une table de boucherie est installée, mais uniquement en cas d’extrême urgence alimentaire. La colonie se veut végétale et le restera aussi longtemps que possible.

ZhuluA s’occupe de YhuluB et VhuluE, jusqu’à parvenir à les recruter de nouveau, l’esprit apaisé. Dehors, il commence à faire très froid la nuit, et les chambres ne sont pas prêtes. Toute « progression » de la colonie est stoppée, et l’ensemble de la maigre force de travail est dévouée à la finition de ce qui est commencé.

L’automne s’installe, et certaines nuits voient les températures chuter sous zéro. Un cadeau vient sous la forme d’un raid de pirates. Une massue et deux pistolets, mais surtout, des vêtements chauds ! Les pirates sont rapidement mis en déroute, avant d’être achevés, dénudés, dépouillés et jetés dans une fosse à l’écart du dôme.

Les chambres sont terminées, du moins les murs et plafonds. Deux ailes de trois chambres, pour commencer. Le chauffage est réglé pour maintenir une température de 20 degrés dans la pièce centrale, tandis qu’une ventilation permet de diffuser la chaleur aux pièces voisines. Avec les passages de porte, la température effective est entre 16 et 19 degrés, ce qui est tout à fait suffisant pour des chambres.

Pourtant, VhuluE tombe malade, au sens propre. Il s’effondre et doit être transporter en urgence sur un lit médical. Peu après, c’est au tour de WhuluD de se sentir mal. Envoyée au repos forcé, elle n’atteind pas son lit et doit terminer les derniers pas dans les bras d’un camarade.

Une étude rapide de leur état de santé conclue à une terrible nouvelle pour Domino : WhuluD et VhuluE ont la peste ! Vont-ils s’en sortir ? Domino peut-elle survire à la peste à ce stade de (sous)développement, et juste avant l’hiver ?

Nous le saurons au prochain épisode.

 


Domino ? Pourquoi j’ai mangé ma mère.

Le moral de la colonie ne va pas en s’améliorant. Un mois déjà que les trois premiers colons sont arrivés, et de nombreuses mésaventures sont à conter.

VhuluE meurt de la peste, dans d’atroce souffrance. Sa voisine WhuluD subit le même sort, mais son histoire continue cependant quelques instants. Gennady, le chien dont personne ne s’est jamais soucié, est en crise. WhuluD était son amie, et la pauvre bête est perdue sans elle. Et ce n’est pas tout.

WhuluD est en effet la mère de ZhuluA, qui est inconsolable. Afin de lui faire comprendre que la vie, ce n’est pas toujours simple, décision est prise. ZhuluA la fille, est forcée, par une entité suprême, de dévorer le corps défiguré de WhuluD la mère, dans l’espoir qu’elle absorbe une partie de sa conscience. A moins que ce ne soit pour le plaisir sadique d’une entité suprême.

Surtout, bien mâcher.

Suite à cette scène obscène, un message arrive à Domino : une demande d’aide d’un certain Anton. Hum… Il flotte un songe, un souvenir amère, d’une expérience similaire précédente. Allons, après la peste et le cannibalisme incestueux, Domino semble bien placée pour ne pas aller très loin, alors tentons la fortune ! C’est d’accord, Anton peut se réfugier dans la colonie en échange de son enrôlement.

Gennady se trouve sur le chemin du chasseur de tête qui en veut à Anton, et le chien encaisse les premiers coups. Fortement blessée, mais pas encore mort.

Une fois l’attaquant mis à terre, Gennady est portée dans une couche de fortune, et des soins rudimentaires lui sont administrés. Les choses s’annoncent très mal pour l’animal : forte hémorragie et multiples blessures par fusil à pompe. Pourtant, il s’accroche, et XhuluC parvient, probablement accidentellement, à sauver Gennady d’une mort certaine. Même pas de séquelle ! Sacré clébard.

Anton devient UhuluF, signe de son intégration au groupe. D’autres pirates du même clan viennent se frotter à la colonie à deux reprises, mais malgré les lourdes pertes passées, les colons restant savent se défendre. La fosse commune commence à se remplir. Lors d’un raid, un pirate meurt d’une balle bien placée, tandis que Jupiter se fait tabasser et s’en sort avec quelques blessures légères, et que Mellor tombe sous les balles des colons avant de finir tous les deux en prison.

Jupiter se remet facilement, et accepte sans trop de difficultés de se laisser convaincre. Il prend le nom de ThuluG ainsi que le cinquième lit de la colonie. Mellor lui, avec une balle dans le bide, développe une infection, et c’est le rein qui mange. Devant l’aggravation de sa santé, et le manque d’effectif de la colonie, un acte chirurgical est envisagé. La décision de lui retirer l’organe défaillant est risqué, mais sans réelle conséquence. Mellor n’est qu’un pirate, un cobaye pour le médecin, et un potentiel allié. Si Domino lui sauve la vie malgré son agression, Mellor retournera bien sa veste ?

La partie basse du dôme commence est prendre la forme d’un sas d’entrée. Le quartier sud-ouest se prépare à accueillir trois nouvelles chambres. Au dessus, un hôpital et quelques ateliers viendront se greffer. Le quartier sud-est ne bouge pas pour le moment, mais recevra toute la fonction alimentaire. Les deux quartiers nord restent ouvert à l’évolution de Domino. Sans doute un centre de recherche, d’entrainement, d’enfermement…

Mellor se remettra-t-il de son opération du rein ? La colonie passera-t-elle l’hiver ? Gennady trouvera-t-il un nouveau compagnon humain ?

Nous le saurons au prochain épisode.

 


Domino ? Une fausse couche.

YhuluB est malade, cette fois, c’est la grippe. Il est consigné au lit, mais ne s’alimente plus et risque d’y passer. Avant de claquer rejoindre ses deux défunts compagnons dans la tombe, il est autorisé à sortir du lit. Son état fait peine à voir, il vomit souvent, se déplace très lentement, mais arrive à se trainer jusqu’à la cuisine pour prendre un ultime repas. Et puis il repart. Vivant. Il vient de développer une immunité à la grippe. Il n’est pas encore bien remis, mais il esquive la mort au dernier moment et repart se coucher pour récupérer.

L’hiver s’installe, et il est terrible. N’ayant pratiquement aucune réserve de nourriture, Domino a fait l’impasse sur un élément majeur dans son développement. L’estomac n’attend pas, et plusieurs colons affamés vont se nourrir dans la fosse commune des restes pourris des pirates ! Trois colons s’empoisonnent ainsi, le corps aussi bien que l’esprit. Et l’esprit de XhuluC est violent. Rendu fou par la faim, il s’en prend à l’un des deux dromadaires arrivés dans la colonie deux saisons plus tôt. Le dromadaire riposte et lui démolit l’une de ses mains, avant qu’un autre colon n’arrive à maitriser XhuluC.

Dromadaire et homme sont alités, et un lien commence à se faire entre l’animal et son soigneur, YhuluB. XhuluC lui souffre de nombreuses contusions, et surtout de sa main droite, qui est détruite.

Aussitôt soigné, XhuluC redevient fou et cette fois en vient aux mains (ou… à la main) avec ZhuluA. Heureusement, malgré ses talents de corps à corps, il est déjà en sale état et n’a plus qu’une main. Ainsi ZhuluA parvient à prendre le dessus, et pour de bon. XhuluC est calmé.

L’hiver est rude, et Domino ne survit que durement. Plutôt que de subir une nouvelle vague de folie cannibale nécrophage, les colons partent chasser et mettent un terme à leur régime végétal. Quelques rares animaux sont encore là, et ils terminent dans l’assiette des colons affamés. XhuluC s’avère être un bon chasseur malgré son handicape, et se rachète en allant régulièrement chasser le peu que la région ait à offrir.

YhuluB et le dromadaire ont eu le temps de créer un lien solide, si bien que YhuluB décide de lui-même de nommer son nouveau compagnon : Terrifying. Compagnon qui est en fait une femelle prête à mettre bat, et affamé. S’il n’y a que peu de nourriture pour les colons, la végétation n’est définitivement plus au programme de l’assiette cette saison, et la dromadaire n’a rien à manger. Elle perd ainsi son petit.

Les estomacs des colons sont toujours vides, et la décision brutale d’utiliser la viande des dromadaires pour survivre un jour de plus attriste profondément YhuluB… qui mange quand même, car il fait aussi faim que froid.

Un peu plus tard, par chance, un groupe de nomades marchands traverse la région. Leur chef, une esclave sexuelle nommée Emmie, n’a pour autant rien d’intéressant à proposer : des armes hors de prix, et pas un bout de pain. Maudit espoir ! L’hiver n’est pas à sa moitié que les réserves de nourriture sont totalement épuisées. Cette fois ci, cela semble bien être la fin de Domino.

Petite touche amère : Mellor le prisonnier, maintenant ShuluH, décide à cet instant de rejoindre la colonie. Au lieu de 5 morts de faim, ce sera 6. Délicieux destin.

Délicieux destin, en effet ! Cadeau de la nature : une invasion de castors mutants ! Une douzaine de gros animaux vient s’offrir aux chasseurs qui n’attendent pas un instant pour réduire une menace écologique à l’état de steaks fumants. Avec toute cette viande, la colonie de Domino a une chance de passer l’hiver.

Quels événements restent à venir pour Domino ? L’hiver prendra-t-il sa part en emportant des colons ? Le dôme prendra-t-il forme pour commencer des cultures avant l’hiver prochain ?

Nous le saurons au prochain épisode.

 


 

Domino ? Le meilleur amie de l’homme.

Quoi de pire qu’un hiver sans nourriture ? Un hiver sans nourriture sous un nuage toxique. Si les colons restent à l’extérieur, ils s’intoxiquent lentement. S’ils restent sous un toit, les toxines se dissipent lentement, à condition que le taux soit faible.

L’hiver n’est qu’à son sixième jour quand le nuage recouvre toute la planète. La neige tombe sans moindrir et la température varie péniblement entre +4C et -25C.

Les colons terminent dans l’urgence absolue de murer ce qui peut l’être, qu’importe la qualité des matériaux. Il faut impérativement se prémunir des retombées toxiques. Malgré le risque d’incendie, le bois fera l’affaire, les stocks sont suffisant et le travail plus rapide qu’avec du granite ou de l’acier.

Les survivants de Domino sont confinés dans leurs quartiers, et ne sortent qu’à tour de rôle sur de brèves périodes, jusqu’aux premiers symptômes d’intoxication. En suivant attentivement leur état de santé, ils restent ainsi en semi-activité. Les derniers petits gibiers sont menés à la boucherie et les bien maigres réserves étalées sur la région sont rapportées dans le dôme.

Une période d’oisiveté commence alors, mise à profit pour débuter un semblant d’industrie textile grâce aux caissons de cargaisons perdues, récupérés aux quatre coins de la région au cours de l’année, et aux peaux et fourrures fournies par la boucherie.

Le onzième jour de l’hiver, et le cinquième jour sous le nuage toxique, les stocks sont absolument réduits à rien. Encore quatre jours avant le printemps, mais combien de temps pour que l’atmosphère verdâtre laisse place au soleil ? Un bac hydroponique est installé et produit quelques patates, mais c’est bien peu et certainement insuffisant pour attendre le retour du gibier et des plantes sauvages.

Les estomacs quémandent leur dû.

Gennady. Le chien aussi a faim.

Gennady. Le chien est appétissant.

Gennady.

C’est ZhuluA qui passera à l’acte, et servira un triste repas aux colons désabusés et néanmoins affamés. UhuluF déprime particulièrement, il tissait un lien privilégié avec le chien, qui le suivait partout. Il l’avait dressé pour sauver des vie. Ironiquement, Gennady aura bien sauvé des vies. Six.

Finalement, à l’avant-dernier jour de l’hiver, le vert cède la place au blanc. Un ours sort de sa tanière à ce moment, et croise le feu des chasseurs. L’animal permettra à la colonie d’accueillir le printemps dans des conditions plus sereines.

Printemps qui arrive enfin, et malgré une neige persistante, apporte avec lui le retour des plantes comestibles sauvages et du gibier.

Le dôme prend forme, et les prochains travaux donneront priorité à la chaîne alimentaire, afin que les estomacs n’aient plus à prendre des mesures aussi désespérées. Dévorer des cadavres humains pourrissants depuis plusieurs jours, passe encore, mais Gennady ? Gennady !?

ZhuluA, YhuluB, XhuluC, trois des quatre premiers colons, sont toujours là.

UhuluF, ThuluG et ShuluH sont plutôt bien intégrés, malgré quelques bagarres occasionnelles et des insultes échangées au détour d’un couloir.

La colonie de Domino trouvera-t-elle un moment de paix pour bâtir plutôt que réparer ? D’autres colons rejoindront-ils les six survivants de l’hiver vert ? Qu’annonce cette seconde année qui débute tout juste ?

Nous le saurons au prochain épisode.

 


 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.