Triple X Tycoon. Des bytes au cul

Rares sont les jeux « sur le porno », qui ne tombent pas dans le porno ou la crétinerie, voire les deux. Les quelques tentatives de jeux sur le thème de l’industrie pornographique s’écrasent souvent lamentablement sur le mur de la censure, ou du porno, ou de l’érotisme fantaisiste. On peut ainsi trouver des jeunes filles-chats aux seins immenses qui sautillent quand le joueur aligne 3 pions de la même couleur, ou des scènes hors champs avec un bruitage scandaleux, ou des jeux classés pornographiques à l’imagerie photo-réaliste, dont l’objectif est de se rincer l’œil plus qu’autre chose.

La réponse de Triple X Tycoon (TXT) est simple, et exploite le regain d’intérêt pour le pixel, qui berce le marché du jeu vidéo indépendant de ces dernières années.

La première version jouable est disponible pour environ 4€50 sur le site du développeur Joy Toilet Studio, sur Windows, Mac et Linux. Une page Steam existe, mais le jeu n’y est pas encore en vente au moment où j’écris ceci. Cette version 0.2.5 est limitée, n’a pas toutes les fonctionnalités annoncées pour les versions ultérieures, et se veut plutôt être une présentation du concept qu’un jeu entier.

http://en.joy-toilet.com/xxx/
http://store.steampowered.com/app/508660/Triple_X_Tycoon/

Ce que j’ai vu, c’est seulement le début de carrière, donc ce qui suit concerne surtout ce qui sera, et moins ce qui est (une démo du concept).

Dans TXT, le joueur est invité à ouvrir un studio de production pornographique, à l’âge d’or de la chose : les années 1970. Au programme : recrue des acteurs (hommes, femmes, transexuel-le-s, autres), avec un profil unique (solo, groupe, lesbienne, longue langue, gros seins, jaloux…), et certaines exigences de salaire, pour un clip ou pour une carrière, fille de la rue ou célébrité de magazine, puis définition de la scène en fonction d’un budget et de compétences, puis lancement sur le marché, d’abord en VHS localement, puis plus tard en CD à l’échelle de pays, puis internet et la réalité virtuelle…

Lors des scènes de tournage, le joueur va choisir les protagonistes, les positions, et jouer du clavier pour déclencher des combo. Par exemple, avec une fille en solo qui se masturbe devant la caméra, la combinaison « Haut, Bas, Bas, Bas » va lancer une animation particulière, et augmenter l’attrait de la scène pour le public. Au départ, seules les scènes en solo sont possibles, avec une seule fille ou gars ou trans. Avec l’expérience, après quelques scènes, il sera possible de dépenser des Director Points (DP), pour avancer dans un petit arbre technologique. Sex, Scene, Business, permettront alors l’accès à plus de combo, au couple, trio, groupe, homosexualité, utilisation d’objets, changement de décor, diversification du réseau de distribution, etc.

Il faudra aussi faire attention à la transmission de maladies, au moral, à l’éducation des modèles et à leur exploitation, mais aussi à la concurrence, la pègre, les menaces, les extorsions, la police, le rôle des média…

Les scènes, bien que réalisées en pixel-art avec des animations limitées à quelques étapes par positions, sont explicites. On voit très clairement par exemple la fille sucer le mec, et une option permet de censurer la chose en plaçant un petit cadre noir sur les parties sensibles. Même sans la censure, la nature graphique du jeu ne choquera que les plus prudes et les hypocrites, qui se plaisent par contre à mater un téton durci sous la douche, lors d’une pub télévisée pour un shampoing.

Dans l’état actuel, le jeu est assez limité, et instable, et manque d’équilibrage dans les budgets, les gains d’expérience, et tout ce qui est chiffré au final, et en même temps, si le développeur parvient à garder sa vision, Triple X Tycoon sera probablement le plus réussi des jeux « sur le porno », mais pas seulement.

En effet, il est prévu quelques déviances intrigantes, au delà du « simple porno ». Le développeur revendique l’influence de Dwarf Fortress pour l’interaction personnage/environnement, ce qui promet quelques délicieuses situations. Drogue, clown, aliens, mutants… Des événements ou des traits de caractères pourront impacter la partie, avec comme exemples donnés, une strip-teaseuse qui tombe littéralement de son podium sous l’effet de l’alcool, ou un coup de téléphone du purgatoire pour sortir de l’enfer et revenir sur terre… Tout un programme !

Malgré l’état du cette première version jouable, je recommanderai à tout amateur de porno gestion de garder un œil sur le développement de ce Triple X Tycoon.

3 Replies to “Triple X Tycoon. Des bytes au cul

  1. Un jeu fortpinableuuuu 😉

    L’idée est excellente ! Merci pour la trouvaille ^ ^
    Avec un pote on s’était dit qu’un serious game sur la gestion d’un bordel en Suisse serait également intéressant…

  2. Oui, c’est un genre très peu visité. J’attends quelques mises à jour pour y refaire un tour, j’en reparlerais certainement ici ou sur la chaîne YT.

  3. @mikedafunk : le pote en question n’aurait pas comme pseudo « Francky » par hasard ? Vous vous êtes dit ça en revenant de Bâle ? :p

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.