Salt. Du sel dans vos aventures de pirate.

Salt est développé par une petite équipe indépendante, et comme souvent, le jeu est disponible en Early Access via Steam (moins cher en ce moment, environ €8,50) ou le Humble Store. Mais comme pas souvent, il existe aussi une démo pour se faire une idée de la chose.

[url]http://saltthegame.com/[/url]

Vidéo officielle :

[MEDIA]http://www.youtube.com/watch?v=fm4cUk0Rs2M[/MEDIA]

Salt est un  jeu d’exploration avant tout. Le côté survie est minimal, tout comme l’interface. Une jauge de faim qu’il est facile de remplir, mais qui rappelle en cas d’oubli, que l’on est vivant. Une jauge de vie qui diminue en combat. Une jauge d’endurance qui diminue si l’on court et remonte doucement au repos

L’univers est infini (pratiquement), généré à partir d’un « seed » comme souvent dans ces cas-là, et a priori, plus on s’éloigne du point de départ, plus ça se complique.

[img]http://vagabondance.net/!/caps/salt/salt_01.jpg[/img]

Dans Salt, pas de destruction de décor, pas de construction de base, seulement de l’errance, de la découverte et de l’artisanat. Le joueur commence sur un îlot, avec rien. Il faut ramasser du bois (des morceaux au sol, car on ne peut pas couper les arbres ici) pour faire une massue, puis casser des rochers fragiles pour récupèrer certains matériaux, etc.

[img]http://vagabondance.net/!/caps/salt/salt_02.jpg[/img]

Les ressources sur chaque îlot sont rares, et malgré une régénération partielle et lente, le joueur est poussé à expxlorer plus d’îlots. Pour se faire, un coffre sur la première île fournit de quoi construire un radeau. Au passage, notez que sur la première île se trouve aussi une pioche. Il est possible de la rater, ce qui n’est pas dramatique mais ralentit la suite le temps de trouver les matériaux pour en fabriquer une, ou en trouver une sur un pirate.

[img]http://vagabondance.net/!/caps/salt/salt_03.jpg[/img]

Les pirates, sur terre, sont majoritairement agressifs, les mes premières escarmouches font mal. Plus tard avec quelques pièces darmures et une épée ou un arc, c’est déjà beaucoup mieux. Certains pirates, dans des cabanes, donnent des quêtes.

[img]http://vagabondance.net/!/caps/salt/salt_04.jpg[/img]

Une fois quelques ressources amassées, il est possible de changer le radeau pour un petit bateau, et plus tard encore, d’avoir un gros rafiot (on peut distinguer une silhouette au fond à droite sur l’image qui suit). Les pirates n’agissent pas encore sur l’eau. L’océan est vaste, et les vagues sont plus fortes loin des terres. Pour le moment sans incidence, mais un système de météo est en préparation.

[img]http://vagabondance.net/!/caps/salt/salt_05.jpg[/img]

On peut chasser pour récupérer des tripes de cerfs et dévorer la viande crue, avec le sourire. Les flèches restent plantées dans la cible et peuvent être récupérées.

[img]http://vagabondance.net/!/caps/salt/salt_06.jpg[/img]

Parfois on trouve des campements, vides ou peuplés de pirates, avec des caisses à trésors dans les environs.

[img]http://vagabondance.net/!/caps/salt/salt_07.jpg[/img]

La nuit, l’obscurité est sombre quand la lune n’est pas là. Ici, on distingue un cerf à droite d’un rocher, et trois bouts de ruine. Le jeu pousse à l’exploration, et quelques secrets sont à découvrir.

[img]http://vagabondance.net/!/caps/salt/salt_08.jpg[/img]

Que cache ce coffre ancien ? Vous le saurez en explorant vous aussi l’univers pastel, étrange, calme, reposant et prenant de Salt !

[img]http://vagabondance.net/!/caps/salt/salt_09.jpg[/img]

[url]http://saltthegame.com/[/url]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.