Warshift. Le STR/FPS/MOBA/RPG indé qui t’incarne.

Vendu en Early Access sur Steam, disponible pour Windows, prochainement Mac et Linux (le jeu tourne déjà bien avec Wine), Warshift est le nouveau nom de Universum: War Front. C’est développé par un seul mec, Cyril Megem, depuis environ 3 ans, et maintenant c’est dans une version suffisamment jouable pour prétendre à être vendu (20$). Y’a des gens comme ça…

Il présente son jeu comme un « projet expérimental où l’action, la stratégie temps réel et des éléments de jeu de rôle, se combinent ».

http://store.steampowered.com/app/392580
http://warshift.com/

Vidéo de présentation du jeu 2013 :

J’ai testé. Déjà, ça tourne sans broncher avec le Steam Windows installé via PlayOnLinux, en attendant la version Linux.

Première mission de la campagne, dans l’espace. Oh putain. Les contrôles sont vraiment lourd, et l’interface pas très intuitive. Après avoir trifouiller sur trois ou quatre tentatives cette mission, je quitte pour faire une autre mission, à terre. Déjà mieux, beaucoup mieux. Pour cette mission, c’est un peu du Tower Defense, avec un héros que l’on peut incarner directement. Je n’aime pas, je quitte, et je vais faire un tour en Skirmish.

Je prends les aliens, et je mets un petit moment à comprendre que l’on peut changer le héro via les flèches en bas de l’écran, et non pas en choisissant via la partie de gauche de l’écran avec le choix de la faction (humains ou aliens). Je fais une première partie sans rien comprendre, mes unités se font toutes seules et avancent comme des idiotes vers l’autre bout de la carte. Puis je vois que les unités ont un IA que l’on peut désactiver, pour reprendre le contrôle, ouf ! J’ai du mal à contrôler le « héro », mais ça vient doucement. Son pouvoir d’invisibilité qui en plus augmente la vitesse de déplacement est cool. Les combats à distance passent assez bien, mais le corps à corps est très perfectible. Je comprends un peu mieux l’interface, le système de ressource, les ordres de construction, mais il est trop tard.

Nouvelle escarmouche, cette fois avec l’autre héro alien, un gros lourd qui crache du feu, façon Balrog + Tyranide (ça fait moche écrit comme ça, doit y avoir des erreurs d’orthographe). Le héro doit capturer les points de ressource, puis on commande une structure, qui bloque la chaine de construction. Une fois terminée, on peut placer cette structure. Ca donne un gameplay assez lent, car sauf erreur de compréhension, on ne peut construire qu’une structure à la fois. Je capture quelques points de ressource et place des tourelles, le temps de comprendre à quoi servent mes unités. Pas tellement de choix, du léger, du lourd, du anti air, du volant, du artillerie, classique en fait. Cetaines unités sont bloquées car il faut gagner des niveaux, en faisant combattre le héro. Je n’aime pas ce système.

Je cherchais des sensations proches de Universe at War en jouant les aliens, j’ai vraiment eu un énorme coup de coeur sur ça. Je pense que c’est un projet ambitieux, casse-gueule, et qui a le potentiel pour devenir grand. Si le développeur y parvient. Le jeu est intéressant, assez beau en Medium, ça tourne plutôt bien. D’ici quelques mises à jour peut-être, mais en attendant il est encore trop bancal et mal fini, et c’est pas dit qu’il s’améliore sur ces points (interface, contrôle, gameplay un peu zarb).

http://warshift.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.